Ravip/enrôlement du président d’honneur de l’Usl : Ajavon dans la peau de l’acteur politique

Les premiers pas d’un enfant paraissent décisifs et déterminants pour la société. Sébastien Germain Ajavon, le tout nouveau président d’honneur de l’Union sociale libérale a posé son premier acte en qualité d’acteur politique déclaré. L’homme d’affaires s’est fait inscrire dans sa localité, Djeffa, dans le cadre du recensement administratif à vocation d’identification de la population, Ravip. Acte citoyen s’il en est, l’enrôlement de Sébastien Germain Ajavon indique le ton en ce qui concerne le format que l’acteur politique souhaite implémenter à la gestion des affaires de l’Etat. Respect scrupuleux des institutions, même si l’on ne partage pas certains points du gouvernement. A preuve, à son enrôlement mardi dernier, le président d’honneur de l’Union Sociale Libérale n’a pas manqué de faire certaines observations sur le Ravip. Document à utilité administrative, le Ravip ne doit jamais se substituer à une liste électorale, a martelé Sébastien AJAVON. Du moins pas avant 2021, conformément aux textes de la république et à une décision de la Cour constitutionnelle. Malgré les conditions obscures d’attribution du marché relatif à la réalisation du Ravip à la société Safran, l’acteur a exhorté ses militants, sympathisants et tous les Béninois à se faire enrôler en ce que si le Ravip devrait être utilisé dans le cadre de sa finalité première, il impactera de manière sûre et positive le développement du Bénin, a reconnu Sébastien Ajavon.Mais les difficultés surgiront lorsque des politiciens ou des responsables de la mouvance chercheront à utiliser le document à des fins électoralistes avant 2021, a prévenu le président d’honneur de l’USL.

Voilà l’homme. Il aurait pu, se mettant dans la peau d’opposant rigide, ne pas se faire enrôler et par la même occasion, inviter ses militants et sympathisants à boycotter l’opération. Mais cette attitude négationniste ne relève pas de la culture politique, de la culture tout court de Sébastien Ajavon. On devrait, en toutes circonstances, faire confiance aux institutions consacrées par notre loi fondamentale jusqu’à ce que les hommes chargés de les animer, mus par des intérêts sordides et égoïstes, se mettent en marche des missions à eux confiées, estime-t-il.

C’est désormais clair. Il va falloir, à partir de maintenant, compter avec le président d’honneur de l’USL sur l’échiquier politique national. Sébastin Ajavon sera présent sur tous les fronts en sa qualité d’acteur politique. En sa qualité d’opposant au régime de la rupture. Pas une opposition aveugle et destructrice, loin ne s’en faut. Mais une opposition responsable, constructive visant à œuvrer pour une gestion saine et conforme aux lois et textes en vigueur dans notre pays.

Sébastien Germain AJAVON : « …il n’y a pas de développement sans le respect des libertés… »

Sébastien Germain AJAVON porté à la présidence d’honneur de l’USL par les militants

Allocution du Président d'honneur du parti UNION SOCIALE LIBÉRALE lors du congrès.